Rapport d'activité

image

2016

Rapport d'activité 2016

La SABC a tenu son Assemblée Générale le mercredi 7 juin 2017, au Castel Hall à Douala.

Les ventes globales de bière au Cameroun en 2016 sont estimées à environ 6 500 000 hectolitres, importations comprises, en régression de 0,6% par rapport à 2015. Les ventes de Bières SABC, hors gratuits et hors export, s’élèvent à 4.840.200 hl, en baisse de 5,2% par rapport à 2015.

Cette baisse s’explique par l’hyperactivité des concurrents au niveau des promotions capsules ainsi que par la non récurrence des achats spéculatifs qui avaient eu lieu un peu avant la hausse des prix en février 2015 et par les massives importations illégales en provenance du Nigeria et de Guinée Equatoriale.

Le marché global des Boissons gazeuses en 2016 est estimé à 3.742.022 hl, soit une baisse de 4,6% par rapport à 2015. Le marché reste fortement tiré à la hausse par le PET et son format phare le 100 cl généralement vendu à 500 F.CFA. Les ventes SABC s’élèvent à 2.660.271 hl de boissons gazeuses hors gratuits et hors export, soit une progression de 12,4% par rapport à 2015. Le déclin du format verre s’est poursuivi en 2016 (-17,5%).

Le marché global de l’eau embouteillée en 2016 est estimé à plus de 2.200.000 hl, toujours en forte croissance par rapport à 2015 (+32.6 %). L’année a été marquée par une sévère concurrence sur les prix.

Dans ce contexte hautement concurrentiel et de pouvoir d’achat faible, le chiffre d’affaires HT, après déduction des remises et ristournes, et corrigé des variations de stocks, s’élève à 334,7 Mds de F.CFA, en baisse de 11,5 Milliards de F.CFA, soit -3,3%. La hausse des ventes de boissons gazeuses (+293.932 hl) n’a pas permis de compenser la baisse combinée des ventes de bière (-264.101 hl), d’eaux (-229.036 hl) et d’alcools mix (-44.142 hl)

Le résultat d’exploitation avant amortissements s’établit ainsi à 54.691 M F.CFA. Il représente 16,3% du chiffre d’affaires HT et est en recul de 16,3% par rapport à 2015.

Les amortissements courants sont de 27 807 millions à fin décembre 2016 contre 25 101 millions de FCFA un an plus tôt. Parallèlement, une reprise de provisions pour renouvellement du matériel a été constatée pour une valeur de 2 566 millions de FCFA.

Après déduction d’un impôt de 10,6 Milliards de F.CFA qui n’intègre pas de réduction liée au régime du réinvestissement, le résultat net se traduit par un bénéfice de 13,3 Mds de F.CFA à la clôture de l’exercice 2016.